La Normandie et les autres régions

La Normandie et les autres régions

La Normandie au classement général des régions françaises

Source des donnnées présentées ici :
Supplément Entreprendre “Dossier 100% Attractivité Normandie - 10 mai 2017


La région la moins endettée de France !

La Normandie et les autres régions

La Normandie et la polarité parisienne

La Normandie tire de son imposant voisin francilien des bénéfices démographiques mais l’effet d’entraînement économique demeure faible, l’économie normande étant toujours centrée sur l’industrie et l’agriculture.

Source des données : Insee (mars 2021)

Proximité et accessibilité de la capitale

Par le train

  • Paris à moins de 1h30 en train pour 11% des Normands !

Par la route, de grandes disparités

Tandis que les résidents de l’est de l’Eure bénéficient d’un réseau routier permettant de joindre Paris en moins de 2h, ceux de la Manche ont un temps d’accès à la capitale supérieur à 3h.

Paris, un réservoir d’emplois qui profite à la démographie normande

Motivés par les prix de l’immobilier plus faibles et une meilleure qualité de vie, ces « navetteurs » résident principalement dans les zones de Vernon-Gisors, Évreux et Rouen, et travaillent à l’ouest de Paris (Seine-Yvelinoise, Cergy-Vexin...). Ils revendiquent des salaires plus élevés salaire horaire net 1/3 supérieur à celui des salariés normands travaillant en Normandie). 1/4 de ces navetteurs sont des cadres.
Ces navetteurs sont à l’origine d’un excédent migratoire de 7 600 habitants avec l’Île-de-France, en 2017 (18 900 arrivées pour 11 300 départs). Les pertes démographiques liées aux départs en études supérieures sont largement compensées par ces navetteurs. Les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime sont les principaux bénéficiaires de ce phénomène.

En outre, 1 salarié sur 7 (soit 165 000 personnes) est employé par une entreprise dont le siège social est à Paris.

Répartition des actifs résidant en Normandie et travaillant en Île-de-France
Répartition des actifs résidant en Normandie et travaillant en Île-de-France
Crédits : Insee

Un effet d’entraînement démographique limité aux navetteurs

La Normandie ne constitue pas un vivier d’emplois suffisamment attractif pour les Franciliens. Tandis que l’Île-de-France concentre les activités tertiaires métropolitaines, le Normandie est pénalisée par sa spécialisation historique dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie, en recul sur le long terme.
Résultat ? Seuls 7 600 Parisiens travaillent en Normandie.

La Normandie, point de chute du week-end et des vacances des Parisiens

Avec sa façade littorale bien desservie, le Calvados est le 1er bénéficiaire de ce phénomène (département le plus prisé par les Franciliens pour y établir leur résidence secondaire).

Les jeunes partent, les papy-boomers arrivent

Une Normandie qui vieillit et qui perd ses forces vives

En termes de typologie de « migrateurs », les jeunes de 21-25 ans ont tendance à monter à la capitale, tandis que la Normandie récupère les trentenaires en quête de logements plus abordables dans la grande couronne ; ainsi que les retraités qui s’installent prioritairement sur la côte (Granville, Ouistreham, Honfleur...).

La Normandie et les autres régions

La Normandie au coude à coude avec ses 12 consœurs françaises

Les chiffres clés des régions

Un document à conserver près de soi, pour mieux les comparer.
Petite sélection à suivre des chiffres et des infographies qui permettent de mieux situer la Normandie vis-à-vis de ses consœurs.

PDF - 5.6 Mo
Crédits : Banque des territoires - septembre 2018

Du côté de la géographie

Source : INSEE 2017

Du côté de la richesse des ménages

Source : INSEE 2016
Source : INSEE 2016

Du côté de la démographie

Source : INSEE 2020

, en recul d’un point par rapport à 2018

Des territoires qui gagnent, des territoires qui perdent
Des territoires qui gagnent, des territoires qui perdent
Crédits : Calculs effectués à partir des recensements de la population de l’INSEE - Infographie Le Monde
Source : INSEE 2020

Du côté de l’emploi

Recul du chômage sur 1 an supérieur à la moyenne française (-3,5% en Normandie contre -1,9% en France). Source Pôle Emploi - 1er Trimestre 2019

Les régions les plus dynamiques
Les régions les plus dynamiques
Crédits : baromètre emploi RégionsJob
Source : INSEE 2016

Du côté du nb d’emplois dégagés par des investissements étrangers

Mais l’investissement, en mars 2017, de 50 millions d’€ du Danois LM Wind Power à Cherbourg, devrait faire remonter son degré d’attractivité l’an prochain (550 emplois prévus en 2019).

Professions supérieures

Source : APEC
Source : INSEE

Du côté de l’emploi dans les services

Source : INSEE décembre 2017

En 2013, on dénombre 22 300 assistants maternels travaillant à leur domicile et 61 200 salariés dans les services à la personne. Il s’agit le plus souvent de femmes, pour la plupart âgées, qui exercent sur des temps de travail réduits.

Source : INSEE décembre 2017

Du côté des investissements

L’agroalimentaire et l’automobile pour moteurs.

Crédits : L’Usine nouvelle – mars 2017

Du côté de l’attractivité

Caen, 7e/25 villes du Nord-Ouest pour la création d’entreprise.
Rouen, 9e/25 villes du Nord-Ouest pour la création d’entreprise.

Source : étude du magazine L’Express, 2017.

Au 5e rang des investissements, derrière PACA et devant Nouvelle-Aquitaine.

Crédits : L’Usine nouvelle – mars 2017

Du côté de l’endettement / hab

La région la moins endettée de France

avec

Du côté des start-ups

Opérations et levées de fonds par région
Opérations et levées de fonds par région
Crédits : Infographie - Maddyness

Du côté de l’IDE* (INDICE DE DYNAMISME ÉCONOMIQUE)

Il reste donc positif (+ de créations que de disparitions) mais s’avère pénalisé par son niveau de sinistralité important.

* L’IDE est un ratio, calculé sur 12 mois, entre le nombre de créations et les disparitions d’entités juridiques disposant d’un Siren. Il est publié par la Société Ellisphère.

Du côté de la formation de ses habitants

Source : INSEE 2017

Soit 24% de la population.

Source : INSEE 2017
Source : INSEE 2017

Bien notée à l’export !

La plus forte progression (après la Corse) en termes de valeur à l’export, entre 2016 et 2017 (+8%)
Dans le Top 3 des régions françaises en temes de taux d’ouverture (exportations/PIB)*100

Exportation et taux d'ouverture des régions (2017)
Exportation et taux d’ouverture des régions (2017)
Panorama CCI Normandie 2019

Du côté du tourisme

Source : Observatoire économique de la défense
Source : Insee 2014
Source : Insee 2014

Egalement dans le pack